"Les centrales nucléaires étaient pour moi quelque chose d'abstrait, de lointain, une jolie volute de fumée aperçue au loin.

 

Jusqu'au jour où je suis passé au sein de la ville et que je me suis aperçu de la proximité, pour ne pas dire la promiscuité des habitations et de la centrale.

areva jacta est